28/02/2007

pas de bruit et puis fin

fille de rouge

Près de deux heure du matin. Chut. Tout le monde dort. Chez moi c'est le silence. Juste ma petite musique sur l'ordinateur. Pas sommeil. Le devoir de dormir m'appelle. Pas envie. Rester dans le noir. A manger des gâteux au chocolat. C'était bien le film. Un peu triste. "La môme". Paris puis un tour à minuit. Les derniers RER. Ne pas le rater. Et rentrer. La routine qui reprend. Pas de bruit et puis fin.

01:53 Écrit par un petit ange triste dans abstrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

27/02/2007

fermer les yeux et puis fin

C'est facile. Trop facile. Regarder sans voir. J'ai gagné. Une victoire éphémère. Les lumières noires. Des lueurs dans les pleurs. Dégoutée de tout. Des sanglots étouffés. Des rires oubliés. Je suis mal. C'est cette saloprie qui me tue. Je ne veux pas pleurer. Ca fait longtemps. La pudeur des larmes. Peur de montrer son coeur. De se dévoiler. Dans une marre de sang. C'est pas mieux. Des gouttes rouges. Mes pleurs à moi. Prendre des médicaments. C'est des conneries. C'est une blague. Ca me tue encore plus. C'est un mal qui grandit. En dehors de toutes limites. Arreter de se voiler la face. Fermer les yeux et puis fin.

00:13 Écrit par un petit ange triste dans abstrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

25/02/2007

l'ombre et puis fin

fillebleu

S'asseoir. Au milieu de nul part. N'importe où. Chez lui. Au blacon. Regarder. Paris la nuit. Les lumières. Les bruits. Lui qui sanglote. Pas la force. Je trouve pas les mots. Ses larmes qui coulent. Toujours. Lui et sa déprime. Son désespoir. J'allume une cigarette. Je vais me tuer. A mon âge. Fumer autant. Un nuage de fumée. Volant dans la nuit. J'en peux plus. Envie de tout lâcher. Pas mourir. Juste faire une pause. Arrêter de jouer. Le jeu de la mort. Je gagne toujours. Il le sait. Il pleure. Il crit. Il craque. A cause de moi. Je sais pas quoi faire. Boire un verre. Puis deux. Me soualer. Pour oublier. Pour tous les oublier. Lui qui se meurt. L'autre lui qui me manque trop. Elle que je ne comprends pas. L'autre elle qui me ment. Et eux, je fais avec. Y en a une que j'ai oublié. Son existance ne me soucit plus. En pensant à tout ceux là. Je souris. Un sourire morne. Sans couleur. Mais mon coeur est noir et blanc. Je vais le voir. Seul dans son coin. L'ombre et puis fin.

00:41 Écrit par un petit ange triste dans abstrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/02/2007

pff et puis fin

Silence je me tais,

Laisse moi écrire en paix...

 

Je ne peux pas téléphoner,

J'ai personne à appeler...

 

Petites choses minimales...

Pff et puis fin.

17:33 Écrit par un petit ange triste dans abstrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

non et puis fin

repos sur le sable en rode blanche

Fatiguée. Pas assez dormi. Me sens mal. Une souffrance fictive. Un mal au ventre qui n'est pas une vraie douleur. J'en veux encore. Une dernière fois. Demander s'il te plait. Demander pitié. Impossible pour moi. Ma fièrté. Ma froideur. M'en empêchent. Horrible sensation. Grande tentaton. Héroïne. Ou cocaïne. Tout est question de goût. Besoin d'en avoir. Non et puis fin.

13:08 Écrit par un petit ange triste dans abstrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

23/02/2007

virevoltant dans ses bras et puis fin

Hier. Présent dans ma tête. L'alccol fait effet. La salle est chaude. La musique à fond. Les gens dansent. Ils ont l'air heureux. Trop heureux. Ca pue le trop. Et elle qui bougent. Elle l'embrasse. C'est elle qu'il baise la nuit. Elle rit. Je m'approche. Mais pourquoi faire. Lui dire ce que je pense. L'insulter. Mais j'ai juste envie de gueuler au monde mon mépris. Ma haine constante. Je siège sur les ruines de mon combat. Un combat que j'ai gagné. Malheur contre bonheur. Malheur qui gagne. Bien sur. Je meurs sur mon empire. Empire chaotique de tristesse. Je la regarde. Entre admiration et désapropation. Elle. Virevoltant dans ses bras et puis fin.

20:17 Écrit par un petit ange triste dans abstrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

passé et puis fin

dyn006_small150_427_545_jpeg_17747_a033f1d3e0ec15082e044526e07c523b

C'était beau. C'était triste. C'était la vie d'hier. Des sourires cachés. Des sanglots étouffés. Les regards qui se fuient. Mauvaise ambiance. Bonne ambiance. Atmoshère pesante. Souffle âcre. Peur. Assisse sur les pleurs. Trônant sur la peine. Remplie de chagrin. Moi. Mais on peut pas faire demi-tour. On peut se dire adieu. A jamais. Le passé est le passé. Regarder l'avenir. Marcher dans le présent. Ribambelle de souvenirs. Passé et puis fin.

12:33 Écrit par un petit ange triste dans abstrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/02/2007

dormir et puis fin

Le sang coule. Je sais. Faut aller voir le docteur. Pour qu'il me soigne. Pas envie. Pas la force. Ce gout de rouille dans la bouche. Encore saigner. Il a un problème mon nez. Et elle. Qui part. Qui crit. Qui m'insulte. Je laisse. Je subit. Je me souviens. Je me vengerai. Je la dégoute. Je suis folle pour elle. Mais c'est à cause d'elle. Envie de vomir. Sur mes rêves gachés. Sur ma vie gaché. Sur elle gaché. Souffrance du mal-être. Mon bonheur c'est la douleur. Ma joie c'est la tristesse. Je suis son contraire. Je suis la haine. Elle est l'amour. Je suis le négatif. Elle est le positif. Je suis la mort. Elle est la vie. Je suis fatiguée. Elle aussi. Elle fatiguée de moi. Et moi du sang. Besoin de fermer les yeux. Dormir et puis fin.

19:38 Écrit par un petit ange triste dans abstrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/02/2007

si proche et puis fin

comprimé de sang

 

Minuit passé. Trois heures devant un film. "Nos plus belles années". C'est pas fini. La suite demain. J'aime pas regarder en deux temps. Mais six heures. C'est trop. Maintenant. Présent. Besoin d'une douche. Trop tard. Me sens sale. Souillée. Pas de raison. Jamais de raison. Ne plus avoir peur. Une peur sans raison. Je vois mes mains. Je vois la maladie. Elle me ronge. Et eux ils voient pas. Ils sont aveugles. Ils ne me regardent pas. J'attire pas l'attention. Et la mort me bouffe. Petit à petit. Je me fuis. Je fuis mon corps. Echapper aux souffrances. M'être un terme à la douleur. Je veux essayer de faire passer le temps. Ne plus avoir les yeux fixés sur l'horloge. Les minutes. Les heures. Les dernières. Le sang qui coule. De partout. Anonçant la fin. Proche. Si proche. Et je refuse de guérir. De prendre encore un comprimé. Merde. Je leur dis merde. A ces cons de médocs. Ils me tuent plus encore. Une maladie. Sans nom. Ou peut-être. Je veux pas savoir. L'illégalité. Et la mort. Si proche et puis fin.

01:06 Écrit par un petit ange triste dans abstrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/02/2007

pleurer et puis fin

Copie de allumeruneampoule

J'ai perdu. Ma fièrté en a pris un coup. Je ris de moi. Fallait si attendre. Trop arogante. Trop moi. Je ne supporte pas. Un combat de perdu. Ca fait mal. Encore des mots. Ceux qui blessent. L'être humain aime les employer. Alors qu'ils font souffrir. Ils peuvent tuer. J'ai envie de mourir. Creuver comme un rat. Oubliée par les autres. Une fille parmi d'autres. Une fille qui a mal. Peut-être pas plus qu'une autre. Mais qui s'enfonce plus encore. Qui veut pas remonter. Qui a plus d'espoir. J'ai envie de pleurer. Jeudi. Ca sonne faux. Ca sonne vrai. Ca sonne quoi? Et il y a lui le Jeudi. J'aime bien ce jour. Avec lui. Une heure seulement. Et pourquoi il a dit ça? Pour se moquer. Il se souvient encore? Non. C'était juste comme ça. Ca lui a pris. De me dire ça. C'est pas important. Mais c'est déjà quelque chose. Je stresse. Vendredi. Je le vois aussi. Juste une heure. Pas deux. Envie de l'embrasser. A chaque instant. Pourquoi il était encore plus beau aujourd'hui? C'est moi qui rêve. C'est moi qui hallucine. Il existe? Et oui. Hélas ou heuresement? Il peut pas comprendre. J'aurais aimer lui parler. De mes prôblèmes. De moi qui l'aime. De la drogue. De eux qui meurent. De moi qui meurt. De ma trop grande fièrté. De ce mal qui me ronge. D'avoir encore une fois perdu. Et cette envie de pleurer. Mais je me la ferme. Se taire. Il veut pas m'entendre. Pourtant un prof c'est fait pour aider les élèves. Mais lui il est jeune. Il le sait peut-être pas. Il le veut peut-être pas. Il me veut pas. Il ne m'aime pas. Mais c'est normal. Il ne peut pas. Et moi je ne devrais pas. Pleurer et puis fin.

22:06 Écrit par un petit ange triste dans abstrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

14/02/2007

St Valentin et puis fin

http://vodkarusse.skynetblogs.be  . Ecrire. Un petit verre. Me soualer. De vodka. De mots. Déprimer aussi. St Valentin et puis fin.

17:48 Écrit par un petit ange triste dans abstrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

plus fort et puis fin

oeuf en sang

Monte le son. Le volume au max. Ferme les portes. Enfermés. Dans le noir. Ensemble. Danser. Se soualer. Tout casser. Defoncer nos rêves. Délires. Tristesse. Cracher notre mépris. Le dégout de la vie. La haine du monde. Mourir. Tomber par terre. Epuisés. Recommencer les conneries. Ne pas résister. Encore une fois. La dernière. S'il te plait. Aller sois sympa. Accepte de me tuer. Donne m'en un peu. Et eux. Pourquoi ils ont fait ça. Sida. Ce fait mal à savoir. L'apprendre. Envie de creuver. Dire non. Que c'est faux. Ils peuvent pas. Pas eux. Monte le son. Le volume au max. Pour oublier. Plus fort et puis fin.

14:04 Écrit par un petit ange triste dans abstrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/02/2007

tristesse et puis fin

Copie de paysagepaisible

Mourir ou vivre? Choix important. Dur à prendre. Il ne faut pas mourir. Il faut vivre. Mais peut-on parler d'un choix. On m'oblige presque. A tout laisser. Mes larmes ne coulent plus. De peur d'être vu. De peur d'être jugé. Encore une fois. La gène. La honte. Les moqueries qui fusent. Je ne baisse pas la tête. J'affronte. Par fièrté. Par haine. Par mépris. Des autres. De tous. Je m'éffronte. Lourdement. Douloureusement. Je ne vois pas de solution. A part de partir. La fin totale. Tristesse et puis fin.

19:26 Écrit par un petit ange triste dans abstrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/02/2007

trouver la clé et puis fin

granderobe

Enfermée dans le malheur. Perdue la clé. Ne plus pouvoir sortir. Prisonnière de mes pleurs. Ses sms me font rires. Humour douloureux. Contexte malsain. L'air est pesant. Je ressens la puanteur de son histoire. Toute cette tristesse. Abandon. Mal être. Déprime. Mon rire se casse en un sanglot. J'ai peur. Peur de retomber. Mais je dois me relever. Pour lui. Pour eux. Vite. Le temps presse. Toujours. Se dépêcher. Trouver la clé et puis fin.

21:32 Écrit par un petit ange triste dans abstrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

11/02/2007

я тебя люблю et puis fin

241504

 

Juste dire un mot. Une phrase. Entre les langues. Je t'aime. I love you. Я тебя люблю et puis fin.

20:29 Écrit par un petit ange triste dans abstrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

rêve d'amour et puis fin

Copie de parlegrillage

J'ai pleuré tu sais, des larmes de crocodiles sur nos tombeaux d'amour. Une pluie de sang sur nos pleurs. Ca fait mal. De savoir la fin si proche. Pour nous. Pour toi. Pour vous. Dire les derniers mots. Les regrets. Les remords du passé. Essayer de griffonner la feuille. Trop noire de malheur. D'erreurs. Les phrases saccadées. Rire jaune. On pourrait changer. On pourrait oublier. Souvenirs d'un autre jour. Pensées éteintes. Silencieusement s'en aller. Vers d'autres lendemains. Vers d'autres destins. J'ai aimé. J'aime toujours. Amour qui m'emmène. Dans une mort certaine. Amour profond. Trop fort. Chagrin d'aimer. Douleur de désir. On oublie tout ça. Laisse moi l'aimer. Laisse moi souffrir. Arrêter de faire semblant. Finir notre histoire. Chacun de son côté. Droit dans la nuit. Rêve d'amour et puis fin.

13:55 Écrit par un petit ange triste dans abstrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/02/2007

fumer et puis fin

fumer

Tout le monde sait. J'assume. Tout le monde. C'est drôle. Le monde n'est pas ma classe. Pourtant je mets ça. En tout cas. Je m'en fiche. Complétement. Alors ils vont dire. "C'est pas bien". "T'es trop jeune". Se moquer aussi. Me regarder de travers. Pas grave. Je suis ce que je veux. Je fais ce que je veux. Pas le droit de me juger. Jouer le jeu de la vie. Profiter. Moments en fumée. Je délire. Complétement. Fumer et puis fin.

13:19 Écrit par un petit ange triste dans abstrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/02/2007

pas bien et puis fin

fillefleur

Un bon Jeudi. J'aime le Jeudi. Pour le voir. Lui que j'aime. A sens unqiue. Hélas. Toujours hélas. Si beau. Si pafait. Si distant. Je me sens nulle. Je me sens bête. Je dois l'être. Je m'en fout. Je me la ferme. J'ecoute. J'arrête tout. Continuer en silence. Besoin de fumer. Encore. Me détendre. Oublier aussi. Une petite vodka. Et deux. Et trois. Pas bien et puis fin.

17:18 Écrit par un petit ange triste dans abstrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/02/2007

regarder à coté et puis fin

ange fumant

Je craque. J'en ai marre. D'eux. Des autres. Du monde entier. Des mots qui font mal. Mon coeur souffre. On m'oblige. Je ne veux pas. Pas me laisser faire. Je ne suis pas si fragile.Je dois assumer. Je dois être moi-même. Ne pas me cacher. Surpirse. Je meurs. Je suis morte. Non. Pas encore. Ils le veulent. Je vais mourir. Pas sur. Je vais arrêter. A temps. Avant qu'il ne soit trop tard. Plus de drogue. Plus de conneries. Plus que moi. Moi et ma vie. Mes choix. Mes décisions. Regarder à coté et puis fin.

17:49 Écrit par un petit ange triste dans abstrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

souffre en silence et puis fin

arbre solitaire mort

Je me sens hais. Je me sens si seule. Abandonnée. Personne ne m'apprécie. Personne ne m'aime. J'ai le coeur brisé. Sans raison d'exister. Je suis perdue. Chagrin. Je ne suis pas heureuse. Je me sens pas quelqu'un de bien. Je ne sais plus rien. Je veux que ça change. Je ne veux pas. Je sais pas. Pas la tête à savoir. Me laisse couler. Tomber. Si mal en moi. Encore plus qu'avant. Souffre en silence et puis fin.

13:18 Écrit par un petit ange triste dans abstrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

06/02/2007

pleure avec moi et puis fin

deviantart26

Change les mots, peut-être que la vie changera. Je ne veux pas. Je ne sais pas trop. Pas confiance en moi. Pas assez. Ou peut-être trop. Doute. Et lui. Il est sorti ce matin. On s'est pas regardé. Il était pale. Tristesse. Un air perdu. Hors du monde. Je sers sa main. Pitié. Envie de fuir. De courir loin. C'est si dur. J'ai une boule dans la gorge. Si mal au coeur. Pleure avec moi et puis fin.

17:04 Écrit par un petit ange triste dans abstrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/02/2007

mélancolie et puis fin

pantin de sang dans le bain

Le monde tourne. Je m'envole. Bonheur éphémère. Douceur furtive. Des larmes coulent en moi. Mon coeur si fragile. Silence pesant. J'arrive pas à penser. Quelques mots griffonnés. Vouloir aimer. Extase d'une nuit. Il me sert dans ses bras. Je ne l'aime pas. C'est pas de l'amour. C'est pas comme pour lui. L'autre lui. Mais désespérement. Jouissance démesurée. J'arrête tout. Besoin de fumer. Plus de cigarette. Il en a pas non plus. Je sors. Dehors. Il fait froid. L'envie de sauter. Quatrième étage. C'est haut. Une chance de mourir. Il arrive avant. Je vois qu'il pleure. Je voudrais parler. Il me fait signe de me taire. Chut. Un mot serait de trop. Entre peine et regrets. Ensemble. On regarde les lumières de Paris. Deux heure. Encore du bruit. Une ville nocturne. Pleine de vie. Et nous si petits. J'ai envie qu'il aille mieux. Mais je lui ai menti. Je l'ai trahi. Je crois peu en notre amitié. Maintenant brisé. Souffrance intime. Baiser non désiré. Il ne m'aime pas. Moi non plus. Au fond si. On baise. On parle. On pleure. On rit. Ensemble. Sans amour. Faux amour. Ancienne amitié profonde. J'ai peur. Je le vois. Il sniffe encore. Trop. Comme moi. Je souffle sur la poudre qui s'envole. Il me regarde. Ses yeux tristes. Un visage malheureux. Je cours aux toilettes. Vomir. Mon portable sonne. J'entends rien. Je sais que c'est lui. Je reviens. Il est là. Toujours à la même place. Un sanglot étouffé. Je m'approche vite. Il n'est pas trop tard. L'ambulance arrive peu après. Je n'arrive pas à pleurer. Froideur. On me demande rien. Je n'existe plus. Je m'en vais. Un cri s'échappe de ma gorge. C'est de ma faute. Et je ne sais pas si je veux qu'il soit sauver. Il le sera. Peut-être la solution est qu'il meurt. Ou moi. C'est moi que j'ai choisi. C'est moi qui doit mourir. Il a mérité de vivre. A mon contraire. Je suis pas quelqu'un de bien. Je suis une fille nulle. Haine. Peur. Mélancolie et puis fin.

22:58 Écrit par un petit ange triste dans abstrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/02/2007

pour toujours et puis fin

deviantart30

Un bruit meurt. Le soleil m'éblouie. Je m'égare. Un flot de lumière. Je ferme les rideaux. Semi-obscurité. Musique. Pink Floyd. Notre groupe préféré surment. J'essaye de dormir. J'y arrive pas. J'ai sommeil. Fatigue. Mon portable sonne. Il parle. Je pleure presque. Il va partir. Lui aussi. Tout va trop vite. Je reste seule. Je raccroche sur un sanglot. Ma vue se voile. Je m'écroule. Coupable ou innocente. Je plaide coupable. Meutre sur ma personne. Je me suis tuée. Je m'assassine. C'est un crime. Je m'effondre. En larmes. En sang. Je n'essuie même pas. La couverture devient rouge. Je me sens faible. Je prends enfin un mouchoir. J'appuie sur mon nez. J'attends. Fin. Plus de sang. Plus de larmes. Plus rien. Une coquille vide. Pour toujours et puis fin.

13:46 Écrit par un petit ange triste dans abstrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/02/2007

je me tais et puis fin

deviantart2
Je me sens trahie. Abandonnée. Elle le sait. Oui. Je me dit que ça ne sert à rien. Je me défile. Avant j'aurais tenu tête. Maintenant je suis las. Je me laisse avoir. Par la souffrance. Par l'hypocrisie. Il ne reste plus rien. Plus personne. Seule. Je reste. Je ne veux pas d'aide. Pas de la fausse. Besoin d'oublier. De dormir. Insomnies. La musique à fond. Les larmes aux coins des yeux. Mon coeur est brisé. Depuis longtemps. Mais la plaie est rouverte. Je me laisse couler. Tomber. La chute est longue. Presque infinie. Je n'ai pas la force de mentir. Je ne veux pas. La verité n'existe pas. Ne se montre pas. Je me tais et puis fin.

23:45 Écrit par un petit ange triste dans abstrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

juste une suite et puis fin

ballade sur les bords du fleuve
http://pensees-infinies.skynetblogs.be . Une suite. Ou une fin. Je ne sais pas encore. Ma vie m'abandonne. Pourtant je continue. A jouer le jeu. Une comédie. Mais le masque tombe. Les costumes se froisent. Les acteurs meurent. Deviennent réalité. Il ne faut pas jouer avec la vie. Et je l'ai fait. Je dois regretter. Non. Je pleure juste. De ne pouvoir voir plus loin. Que ce qui me reste. Juste une suite et puis fin.

11:24 Écrit par un petit ange triste dans abstrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |