23/02/2007

virevoltant dans ses bras et puis fin

Hier. Présent dans ma tête. L'alccol fait effet. La salle est chaude. La musique à fond. Les gens dansent. Ils ont l'air heureux. Trop heureux. Ca pue le trop. Et elle qui bougent. Elle l'embrasse. C'est elle qu'il baise la nuit. Elle rit. Je m'approche. Mais pourquoi faire. Lui dire ce que je pense. L'insulter. Mais j'ai juste envie de gueuler au monde mon mépris. Ma haine constante. Je siège sur les ruines de mon combat. Un combat que j'ai gagné. Malheur contre bonheur. Malheur qui gagne. Bien sur. Je meurs sur mon empire. Empire chaotique de tristesse. Je la regarde. Entre admiration et désapropation. Elle. Virevoltant dans ses bras et puis fin.

20:17 Écrit par un petit ange triste dans abstrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.