05/02/2007

mélancolie et puis fin

pantin de sang dans le bain

Le monde tourne. Je m'envole. Bonheur éphémère. Douceur furtive. Des larmes coulent en moi. Mon coeur si fragile. Silence pesant. J'arrive pas à penser. Quelques mots griffonnés. Vouloir aimer. Extase d'une nuit. Il me sert dans ses bras. Je ne l'aime pas. C'est pas de l'amour. C'est pas comme pour lui. L'autre lui. Mais désespérement. Jouissance démesurée. J'arrête tout. Besoin de fumer. Plus de cigarette. Il en a pas non plus. Je sors. Dehors. Il fait froid. L'envie de sauter. Quatrième étage. C'est haut. Une chance de mourir. Il arrive avant. Je vois qu'il pleure. Je voudrais parler. Il me fait signe de me taire. Chut. Un mot serait de trop. Entre peine et regrets. Ensemble. On regarde les lumières de Paris. Deux heure. Encore du bruit. Une ville nocturne. Pleine de vie. Et nous si petits. J'ai envie qu'il aille mieux. Mais je lui ai menti. Je l'ai trahi. Je crois peu en notre amitié. Maintenant brisé. Souffrance intime. Baiser non désiré. Il ne m'aime pas. Moi non plus. Au fond si. On baise. On parle. On pleure. On rit. Ensemble. Sans amour. Faux amour. Ancienne amitié profonde. J'ai peur. Je le vois. Il sniffe encore. Trop. Comme moi. Je souffle sur la poudre qui s'envole. Il me regarde. Ses yeux tristes. Un visage malheureux. Je cours aux toilettes. Vomir. Mon portable sonne. J'entends rien. Je sais que c'est lui. Je reviens. Il est là. Toujours à la même place. Un sanglot étouffé. Je m'approche vite. Il n'est pas trop tard. L'ambulance arrive peu après. Je n'arrive pas à pleurer. Froideur. On me demande rien. Je n'existe plus. Je m'en vais. Un cri s'échappe de ma gorge. C'est de ma faute. Et je ne sais pas si je veux qu'il soit sauver. Il le sera. Peut-être la solution est qu'il meurt. Ou moi. C'est moi que j'ai choisi. C'est moi qui doit mourir. Il a mérité de vivre. A mon contraire. Je suis pas quelqu'un de bien. Je suis une fille nulle. Haine. Peur. Mélancolie et puis fin.

22:58 Écrit par un petit ange triste dans abstrait | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.